Art nouveau



Yüklə 14,09 Kb.
tarix26.11.2017
ölçüsü14,09 Kb.

Que Vlo-Ve? Série 2 No 8 octobre-décembre 1983 supplément

Les Lettres Modernes Mai 1905, No 2, pages 28-32

Apologie du flirt HEGESIAS

© DRESAT


ART NOUVEAU
APOLOGIE DU FLIRT

(Fantaisie moderne)
C'est une pensée de rhéteur qui d'abord m'était venue ; j'avais songé à traiter mon sujet en utilisant les six parties du discours : considérer le flirt « idée en soi » sous une apparence d'éternité arec des postulats, des proposition, des corollaires et des scholies, cela n'eût pas été sans quelque élégance... Peut être par ailleurs des notations sèches, d'allure définitive, auraient séduit des ironistes ou des observateurs désenchantés, mais un commentaire du nervosisme moderne ne doit pas ressembler à un manuel de science ou d'analyse et le Flirt, sentiment de douceur sensuelle et de tendresse claire, évoque une odeur de chair, un parfum de vie et de passion et non pas l'atmosphère des laboratoires ou la poussière des bibliothèques. J'évitai ces deux extrêmes un peu factices qui par là pouvaient sembler suspects et prêteront prévenir tout de suite je déclare que ceci n'a pan la prétention d'être un document de la sensibilité moderne, un traité sentimental, mais bien plutôt un plaidoyer en faveur de la fantaisie, (demain nous songe­rons aux choses sérieuses !)... aussi bien d'ailleurs mon litre me contraignît-il à cette altitude.

Le Flirt apparaît donc comme une des seules réalisations précises du mot « amour » dans le sens ou l'en­tendent beaucoup de nos contemporains. Ce qui charme

[28]

le plus dans les liaisons, ce sont les première moments. Cela révélerait une fâcheuse incompréhension du sensualisme que de considérer le flirt comme une ébauche ou une excitation artificielle ; l'énervement qu'il communique constitue déjà une volupté très satisfaisante.



Dans une salle de bal il est agréable de se pencher vers une femme demi nue un peu énervée et qui s'amuse à vous exaspérer : l'imagination s'échauffe à songer que cela serait vraiment charmant si cette intimité, que donne cette licence éphémère des fêtes, pouvait avoir un lendemain ; des espoirs illicites et romanesques donnent une fièvre légère... Aux fives o'clock, aux tennis, aux garden parlys c'est une émotion d'un ordre assez rare que d'énerver et de frôler des jeunes filles vibrantes, troublées et émues. Les conversations sont légères, libertines, teintées de passion et de poésie : grâce du Décaméron et du Dix-huitième. Ce sont des sensations élégantes !

Et en dehors de toute autre considération, cela amollit infiniment toutes les sécheresses que de vivre dans l'atmosphère de ces jolies femmes aimables, ces jeux font paraître pendant quelques instants la vie comme un rêve léger! Les femmes en nous faisant participer à cet optimisme spontané et instinctif qui est en elles, ne nous donnent-elles pas par là une de nos plus sérieuses raisons de vivre ? Et cependant on médit volontiers de celles qui s'adonnent à ces sports ; les honnêtes femmes les accusent de manquer de cœur elles qui ont une sensibilité si exquise et ont dépensé tant d'amour. Elles ont des qualités : leur charme d'abord puis leur désinvolture à renvoyer ceux qui ont Uni de plaire témoignent d'un cœur libre et d'une liberté de pensée très philosophique ; sans hypocrisie, elles recherchent consciencieusement le frisson définitif et font preuve tout au moins de tempé­rament. Ces victimes de l'amour sont crânes à s'offrir ainsi en holocauste et, à tout prendre, je les préfère à celles qui rêvent au crépuscule ou se vouent dès le plus jeune âge à une grande passion, parce qu'au moins elles cherchent sérieusement. Et puis toutes celles dont je parle

[29]

sont jolies le plus souvent. Si elles possèdent peu de sens moral, elles ont en revanche de beaux yeux cernés, attendrissants et le corps souple.



Cette sensualité légère est un adoucissement à toutes nos inquiétudes sentimentales et à nos terreurs incons­cientes. Nous y avons déjà trop de tendances, il faut se laisser glisser le moins possible dans les sentiers de la mélancolie et à tout prendre le flirt qui a la réputation d'être si factice comporte pour le moins cette sincérité que l'on se plaît ensemble et qu'il ne s'agit pas seulement de surexcitations personnelles et confuses.
Ceux qui lui vouent un culte sont des délicats qui ont vécu,ont des sourires en songeant à leurs rêves de quinze ans, savent qu'il ne faut pas escompter l'avenir, que l'idéal n'est pas de ce monde et que nous devons nous sa­tisfaire des choses telles qu'elles sont... Ces hommes rares, ce sont les philosophes de la vie, nous pouvons les en croire : ils s'y connaissent ; l'expérience des uns et la clairvoyance des autres ne sauraient laisser de doutes à cet égard. Ce jeu, c'est toute la poésie vivante et gracieuse des adultères, ce sont les coquetteries, les baisers, — tout ce qu'on appelle le flirt enfla — qui empêche les amours -mondaines d'être fades ou quelconques, et puis c'est un sentiment si léger qu'il ne laisse après lui ni lassitude, ni fatigue, ni dégoût

Je sais : il y en a qui renient conserver la virginité de leur cœur pour la maltresse qu'ils se sont composée. « Mais si l'Amour n'existait pas!» la tristesse de cette cons­tatation les amènerait à penser que c'est peut-être parce qu'ils n'ont pas essayé qu'ils n'ont pas trouvé : S'ils avaient essayé, leur optique aurait changé et ils auraient vu que les petites joies terrestres — pour ne pas être selon l'ab­solu n'en sont pas moins infiniment supérieures aux rêves les plus décoratifs.

Certes il nous faut regretter et pleurer à jamais la mer-veilleuse morale antique et les sereines conceptions de l'Hellénisme. Mais quoi ! Il faut bien vivre 1 Nos regrets

[30]


d'idéaliste sont vains... et comme toute chose l'Amour évolue…

Un très beau jour, de nouvelles nuances de la passion furent trouvées derrière les vitres bombées d'un bow window, devant les bruyères et les prairies d'un jardin an­glais où pour la première fois un jeune homme et une jeune femme échangèrent des caresses légères pour le seul plaisir de ces caresses. A tout prendre une jeune fille qui chante les mélodies de Chopin vaut bien Aspasie discutant avec Socrate. El puis toute cette modernité a cet im­mense avantage qu'elle existe pour nous. Laïs fut sans doute incomparable et nous la chérissons pour le parfum qui demeure d'elle, mais n'étreindre qu'un souvenir à certaines heures cela est décevant : et l'on n'attrape guère que de l'épuisement nerveux à ne chérir que de fictives amoureuses.

C'est pourquoi... Amour moderne, dans nos cœurs nous t'avons élevé des temples ; nous avons remplacé les clas­siques couronnes de rosés par des orchidées, les joueuses de flûte par des danseuses de Music-Hall, les banquets licencieux et philosophiques par des séances intimes l'après-midi dans un appartement clandestin : tes temples modernes sont les petites expositions de Paris, les mai­sons de thé, les plages élégantes de Normandie ; nous avons aussi oublié les métaphores homériques et à nos âmes fatiguées les premières lueurs de l'aube ne peuvent plus rappeler désormais que les nuances claires des toi­lettes d été !

envoi.


Que les jeunes gens qui souffrent de manquer de caresses un peu vraies et éprouvent des troubles agaçants à ne pas voir réaliser la chère image de leurs rêves, cher­chent autour d'eux. Ils pourront aisément rencontrer d'élégantes petites amies, aux âmes sentimentales ou rieuses, qui les aideront à calmer leurs inquiétudes insa­tisfaites. Au lieu de rêver au grand Amour et à la grande

[31]


passion, qu'ils songent que ces enfants jolies ont un im­mense avantage sur ces aventures improbables, c'est qu'au moins avec elles « il vous reste quelque chose entre les mains » pour se servir d'une métaphore banale... Vi­vons donc selon le monde qui nous entoure : il n'y a d'ailleurs pas moyen de faire autrement. Il faut nous per­suader d'accepter sans arrière-pensées les plaisirs que nous offre la civilisation moderne : à notre vieillesse il sera temps de chérir l'absolu ; pour le moment, nous pouvons nous occuper de contingences délicieuses.

HÉGESIAS

[32]






Dostları ilə paylaş:


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©genderi.org 2017
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə