De la grammatologie



Yüklə 3,57 Mb.

səhifə1/158
tarix25.07.2018
ölçüsü3,57 Mb.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   158




DE LA GRAMMATOLOGIE


DU MÊME AUTEUR

Marges (Collection « Critique », 1972).

Positions (Collection « Critique », 1972).

chez d'autres éditeurs

L'origine de la géométrie, de Husserl. Traduction et Intro-

duction (P.U.F. Collection « Epiméthée », 1962).



La voix et le phénomène (P.U.F. Collection « Épimé-

thée », 1967).



L'écriture et la différence (Éd. du Seuil, Collection « Tel

Quel », 1967).



La dissémination (Éd. du Seuil, Collection « Tel Quel »,

1972).



COLLECTION « CRITIQUE »

JACQUES DERRIDA

DE LA GRAMMATOLOGIE

 ÉDITIONS DE MINUIT


© 1967 by LES ÉDITIONS DE MINUIT

7, rue Bernard-Palissy 75006 Paris



Tous droits réservés pour tous pays

ISBN 2-7073-0012-8




avertissement

La première partie de cet essai, L'écriture avant la lettre

 1

,

dessine à grands traits une matrice théorique. Elle indique cer-

tains repères historiques et propose quelques concepts critiques.

Ceux-ci sont mis à l'épreuve dans la deuxième partie, Nature,

culture, écriture. Moment, si l'on veut, de l'exemple, encore



que cette notion soit ici, en toute rigueur, irrecevable. De ce

que par commodité nous nommons encore exemple il fallait

alors, procédant avec plus de patience et de lenteur, justifier

le choix et démontrer la nécessité. Il s'agit d'une lecture de ce

que nous pourrions peut-être appeler /'époque de Rousseau.

Lecture seulement esquissée : considérant en effet la nécessité

de l'analyse, la difficulté des problèmes, la nature de notre des-

sein, nous nous sommes cru fondé à privilégier un texte court

et peu connu, /'Essai sur l'origine des langues. Nous aurons à

expliquer la place que nous accordons à cette œuvre. Si notre

lecture reste inachevée, c'est aussi pour une autre raison : bien

que nous n'ayons pas l'ambition d'illustrer une nouvelle méthode,

nous tentons de produire, souvent en nous y embarrassant, des

problèmes de lecture critique. Ils sont toujours liés à l'inten-

tion directrice de cet essai. Notre interprétation du texte de

Rousseau dépend étroitement des propositions risquées dans

la première partie. Celles-ci exigent que la lecture échappe, au

moins par son axe, aux catégories classiques de l'histoire : de

l'histoire des idées, certes, et de l'histoire de la littérature, mais

peut-être avant tout de l'histoire de la philosophie.

1. On peut la considérer comme le développement d'un essai

publié dans la revue Critique (décembre 1965-janvier 1966). L'occa-

sion nous en avait été donnée par trois importantes publications :

M. V.-David, Le débat sur les écritures et l'hiéroglyphe aux XVII' et

XVIII' siècles (1965) (DE) ; A. Leroi-Gourhan, Le geste et la

parole (1965) (GP) ; L'écriture et la psychologie des peuples (Actes

d'un colloque (1963) (EP).




DE LA GRAMMATOLOGIE

Autour de cet axe, comme il va de soi, nous avons dû res-

pecter des normes classiques, ou du moins tenté de le faire.

Bien que le mot époque ne s'épuise pas en ces déterminations,

nous avions à traiter d'une figure structurale autant que d'une

totalité historique. Nous nous sommes donc efforcé d'associer



les deux formes d'attention qui semblaient requises, répétant

ainsi la question du texte, de son statut historique, de son temps

et de son espace propres. Cette époque passée est en effet cons-

tituée de part en part comme un texte, en un sens de ces mots

que nous aurons à déterminer. Qu'elle conserve, en tant que

telle, des valeurs de lisibilité et une efficacité de modèle, qu'elle

dérange ainsi le temps de la ligne ou la ligne du temps, c'est

ce que nous avons voulu suggérer en interrogeant au passage,

pour y prendre appel, le rousseauisme déclaré d'un ethnologue

moderne.


PREMIÈRE PARTIE

L'ÉCRITURE AVANT LA LETTRE



exergue

1. Celui qui brillera dans la science de

l'écriture brillera comme le soleil.

Un scribe (EP, p. 87).

O Samas (dieu du soleil), tu scrutes de

ta lumière la totalité des pays comme

si c'était des signes cunéiformes (ibid.).

2. Ces trois manières d'écrire répondent

assez exactement aux trois divers états

sous lesquels on peut considérer les

hommes rassemblés en nation. La pein-

ture des objets convient aux peuples

sauvages ; les signes des mots et des

propositions aux peuples barbares ; et

l'alphabet aux peuples policés.

J.-J. Rousseau, Essai sur l'origine des



langues.

3. L'écriture alphabétique est en soi et pour

soi la plus intelligente.

Hegel, Encyclopédie.

Ce triple exergue n'est pas seulement destiné à rassembler

l'attention sur l'ethnocentrisme qui, partout et toujours, a dû

commander le concept de l'écriture. Ni seulement sur ce que

nous appellerons le logocentrisme : métaphysique de l'écriture

phonétique (par exemple de l'alphabet) qui n'a été en son fond

— pour des raisons énigmatiques mais essentielles et inacces-

sibles à un simple relativisme historique — que l'ethnocentrisme

le plus original et le plus puissant, en passe de s'imposer aujour-

d'hui à la planète, et commandant en un seul et même ordre :

1. le concept de l'écriture dans un monde où la phonétisation

de l'écriture doit dissimuler sa propre histoire en se produi-

sant ;


2. l'histoire de la métaphysique qui, malgré toutes les diffé-

rences et non seulement de Platon à Hegel (en passant même

par Leibniz) mais aussi, hors de ses limites apparentes, des

présocratiques à Heidegger, a toujours assigné au logos l'origine

11




Dostları ilə paylaş:
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   158


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©genderi.org 2017
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə