La théorie des avantages comparatifs de David Ricardo



Yüklə 63.26 Kb.
tarix25.07.2018
ölçüsü63.26 Kb.

La théorie des avantages comparatifs de David Ricardo
Problématique générale : Comment la théorie des avantages comparatifs permet de comprendre les déterminants des échanges internationaux de biens et services et de la spécialisation des différentes économies ?
Bien expliquer aux élèves l’organisation de la démarche sur les deux heures.

  • La première heure est entièrement consacrée à s’approprier la définition des avantages comparatifs sans forcément commencer à justifier l’intérêt de la spécialisation. La notion d’avantage comparatif étant particulièrement complexe, il est nécessaire de procéder par étapes.

  • C’est au cours de la seconde partie que l’on s’attachera particulièrement à justifier l’intérêt de la spécialisation et de l’échange international dans la théorie de Ricardo (gains à l’échange).

Si certaines questions d’élèves sur la justification du fait que le pays qui dispose des deux avantages absolus doive quand même se spécialiser émergent dès la première partie, on pourra évidemment commencer à y répondre. Notamment dans la question 7 de l’exo 2 qui fait la transition avec la seconde partie.


Première partie : Avantages comparatifs et spécialisation
Problématique : Comment peut-on déterminer la production dans laquelle un pays doit se spécialiser ?

Objectifs. A l’issue de cette première partie, vous devrez être capables de :

  • Distinguer les notions d’avantage absolu et d’avantage comparatif.

  • Expliquer le raisonnement permettant d’identifier l’avantage comparatif d’un pays.

  • Expliquer qu’un pays doit se spécialiser en fonction de son avantage comparatif.


Exercice 1 : l’avantage comparatif de Zlatan

Pour expliquer la théorie de l'avantage comparatif selon David Ricardo, le plus simple est de commencer par un exemple ultra-simplifié. Supposons que le monde se résume à deux individus, Zlatan et Laura, et qu'il n'existe que deux biens sur cette planète, le vin et les draps. Supposons également que le prix des biens dépende de leur coût de production qui est égal à la quantité de travail qui a été nécessaire pour les produire.

Chacun des deux individus souhaite pouvoir picoler tranquillement, mais aussi avoir chaud durant la nuit. Pour pouvoir répondre à leurs besoins, nos deux individus peuvent donc répartir leur 12h de travail journalier soit à la production de vin, soit à la confection de draps (oui, oui, on taffe 12h par jour maintenant). Zlatan est plus efficace que Laura dans la production des deux biens ! Pour produire un litre de vin, il faut en effet à Zlatan seulement 1 heure de travail, tandis qu'il en faut 5 à Laura. En ce qui concerne les draps, notre ami Zlatan a besoin de seulement 3 heures pour confectionner un beau petit drap, alors que Laura est moins productive et a besoin de 6h pour le même résultat. Dans ce cas là, pourquoi Zlatan aurait-il intérêt à échanger avec Laura, étant donné qu'il est meilleur dans la production des deux biens (ses coûts de production sont plus faibles) ? C'est justement le principe de l'avantage comparatif !

Commençons d'abord par une situation sans échange, où chaque individu produit les deux biens de son côté. (…) En effet, Zlatan se dit alors "étant donné que je suis le meilleur partout, pourquoi irai-je échanger un quelconque bien ?" ! Il se rapproche alors du concept d'avantage absolu d'Adam Smith. Mais c'est là que Laura vient le voir, en lui présentant LA solution permettant aux deux individus d'améliorer leur bien-être via le concept d'avantage comparatif.



Pour la production de vin, Zlatan est 5 fois plus rapide que Laura. Par contre, pour la confection de draps, il n'est "que" 2 fois plus rapide. Là où il est le meilleur, comparativement à Laura, c'est donc dans la production de vin. Même raisonnement pour Laura ! Là où elle est la moins mauvaise, comparativement à Zlatan, c'est dans la confection de draps, car elle met certes 2 fois plus de temps pour tisser un drap, mais cela lui prend 5 fois plus de temps pour produire un litre de vin. Ce concept de "meilleur / moins mauvais" relativement à l'autre individu est ce que l'on appelle l'avantage comparatif. Selon David Ricardo, chaque pays doit se spécialiser dans la production du bien pour lequel il a un avantage comparatif, c'est à dire là où sa productivité relative est la plus forte et donc ses coûts de production relatifs les plus faibles.

Adapté d’un billet du site « Captaineeconomics ». http://www.captaineconomics.fr/-avantage-comparatif-selon-david-ricardo-exemples



Questions :

1) On peut représenter schématiquement l’exemple du texte de la manière suivante (Z = Zlatan, L = Laura):
a) Pourquoi Zlatan parvient-il à obtenir de plus faibles coûts de production ? Interdit de répondre « parce que c’est Zlatan ! » J’attends un raisonnement économique.

Les coûts de production dépendent de la quantité de travail nécessaire pour produire.

Or, Zlatan est plus rapide : pour produire une quantité identique à celle de Laura, il utilise moins d’heures de travail.

En somme sa productivité est plus élevée ce qui lui permet de produire à moindre coût.


b) Pourquoi peut-on dire que Zlatan a un avantage absolu pour la production des deux biens ?

Selon Adam Smith, on dispose d’un avantage absolu lorsqu’on est plus efficace que les autres dans la production d’un bien. C’est le cas de Zlatan aussi bien pour la production du vin que du drap.


c) Ajoutez un élément au schéma à partir du passage grisé.

d) En déduire la production pour laquelle Zlatan dispose d’un avantage comparatif.

Zlatan dispose d’un avantage comparatif dans la production de vin car c’est pour cette production qu’il est le plus efficace comparativement à Laura (5x plus rapide pour le vin contre seulement 2x plus rapide pour le drap).



Consacrer sa force de travail à produire du drap serait une erreur car c’est du temps qu’il ne pourrait plus consacrer à la production de vin, c’est-à-dire là où il est le meilleur comparativement à Laura.

Cela renvoie au concept de coût d’opportunité, mais choix pédagogique de ne pas complexifier encore la séquence avec ce nouveau concept. Faire comprendre l’idée sous-jacente suffit largement.


2) Examinons maintenant le cas de Laura en reprenant les chiffres du texte.
Dans quelle production se situe l’avantage comparatif de Laura ? Justifiez.
Laura ne dispose d’aucun avantage absolu car elle est moins efficace pour les deux productions.

Mais pour la production du drap, elle parvient à réduire l’écart de coûts de production avec Zlatan : elle est deux fois moins rapide (ses coûts de production seront deux fois plus élevés) alors que pour le vin, elle est cinq fois moins rapide (ses coûts de production seront cinq fois plus élevés). C’est donc pour le drap qu’elle dispose d’un avantage comparatif car c’est pour cette production qu’elle est la plus efficace comparativement à Zlatan.


Après cette première approche du concept d’avantage comparatif, vous allez découvrir le modèle de Ricardo qui concerne l’échange international.


Exercice 2


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/be/david_ricardo.jpg/220px-david_ricardo.jpg
David RICARDO

(économiste britannique, 1772-1823)

S’inscrit dans la filiation d’Adam Smith (économistes classiques).



Le contexte de ses travaux sur le commerce international
Les Corn-Laws (1815) étaient des lois qui interdisaient toute importation de céréales en Angleterre quand leur prix passait en-dessous d’un certain seuil. Ces lois protectionnistes visaient à protéger l’agriculture britannique de la concurrence internationale pour éviter les baisses de prix.

Ricardo se positionne pour leur abolition. Selon lui, le libre-échange permettrait de réduire le prix des denrées alimentaires et donc le salaire des ouvriers facilitant le développement de l’industrie. Il souhaite donc faciliter la spécialisation de l’Angleterre dans l’industrie. Les corn-laws seront finalement abolies en 1848.






LA NOTION D’AVANTAGE COMPARATIF chez RICARDO
Un pays dispose d’un avantage comparatif dans la production du bien pour lequel il est le plus efficace comparativement aux autres pays.
Explication du passage de la définition : « le plus efficace comparativement aux autres pays ».

  • Si le pays est le meilleur au niveau international dans plusieurs productions, il choisira celle où il creuse le plus l’écart avec les autres pays.

  • Si le pays n’est le meilleur dans aucune production, il choisira celle où le retard est le plus réduit avec les autres pays.

La détermination des avantages comparatifs dépend des coûts de production comparés et donc indirectement des productivités comparées.





Modèle de Ricardo :

  • L’économie mondiale est composée de deux pays (Angleterre et Portugal) et deux biens : le vin qui symbolise l’agriculture et le drap qui symbolise l’industrie.

  • Les deux pays ont des niveaux de productivité différents et donc des coûts de production différents (le coût dépend de la quantité de travail nécessaire pour produire le bien).

  • Dans ce modèle, se spécialiser signifie qu’un pays réalise l’intégralité de la production mondiale d’un bien. Pour se procurer l’autre bien, il devra échanger une partie du bien qu’il produit auprès de l’autre pays.







PORTUGAL

ANGLETERRE

VIN : 1 tonneau

80

120

DRAP : 1 mesure

90

100

Lecture : pour produire 1 tonneau de vin, le Portugal doit utiliser 80 travailleurs.
1) Montrez que le Portugal dispose d’un avantage absolu pour les deux productions.

Le Portugal est le plus efficace pour les deux productions (pour une même production, il utilise moins de travailleurs), il dispose bien d’un avantage absolu.




2) Calculez le rapport entre les coûts de production de l’Angleterre et ceux du Portugal pour la production du vin. Puis intégrez votre résultat dans une phrase qui en donne la signification.

120/80 = 1,5 Les coûts de production de l’Angleterre sont supérieurs de 50% à ceux du Portugal pour la production de vin.


3) Même question pour le drap.

100/90 = 1,11 Les coûts de production de l’Angleterre sont supérieurs de 11% à ceux du Portugal pour la production de drap.


4) Calculer le rapport entre les coûts de production du Portugal et ceux de l’Angleterre pour la production du vin. Puis intégrer votre résultat dans une phrase qui en donne la signification.

80/120 = 0,66 Les coûts de production du Portugal sont inférieurs de 33% à ceux de l’Angleterre pour la production du drap.


5) Même question pour le drap.

90/100 = 0,9 Les coûts de production du Portugal sont inférieurs de 10% à ceux de l’Angleterre pour la production du drap.


6) Synthétiser les résultats des questions 2 à 5 en remplissant le tableau ci-dessous.


Ecarts relatifs de coûts de production

PORTUGAL

ANGLETERRE

VIN

Coûts de production inférieurs de 33% par rapport à l’Angleterre

Coûts de production supérieurs de 50% par rapport au Portugal

DRAP

Coûts de production inférieurs de 10% par rapport à l’Angleterre

Coûts de production supérieurs de 11% par rapport au Portugal


7) Selon la théorie des avantages comparatifs de Ricardo, dans quelle production devra se spécialiser l’Angleterre ? et le Portugal ? Justifiez en intégrant des données chiffrées.
Le Portugal dispose d’un avantage absolu pour les deux productions.

Mais c’est pour la production du vin qu’il parvient à creuser l’écart de coûts de production le plus important par rapport à l’Angleterre (-33% contre seulement -10% pour le drap). Comparativement à l’Angleterre, c’est bien pour la production de vin que le Portugal est le plus efficace. Il dispose donc d’un avantage comparatif dans cette production.

Il doit donc se spécialiser dans la production de vin et consacrer toute sa force de travail à produire du vin.

En effet, en produisant du drap, il mobiliserait des travailleurs qui – comparativement aux travailleurs de l’Angleterre – seraient beaucoup plus utiles et efficaces dans la production de vin. Cela renvoie au concept de coût d’opportunité, mais choix pédagogique de ne pas complexifier encore la séquence avec ce nouveau concept. Faire comprendre l’idée sous-jacente suffit largement.


C’est pour la production du drap que l’Angleterre parvient à limiter l’écart de coûts de production par rapport au Portugal (-11% seulement contre -50% pour le vin). Comparativement au Portugal, c’est bien pour la production de drap que l’Angleterre est le plus efficace. Il dispose donc d’un avantage comparatif dans cette production.

Il doit donc se spécialiser dans la production de drap et consacrer toute sa force de travail à produire du drap. En effet, en produisant du vin, il mobiliserait des travailleurs qui – comparativement aux travailleurs du Portugal – seraient beaucoup plus utiles et efficaces dans la production de drap.


Seconde partie : Les avantages de la spécialisation et de l’échange international
Problématique : Quels avantages procurent aux deux pays la spécialisation et l’échange international ?
Objectifs pédagogiques. A l’issue de cette seconde partie, vous devrez être capables de :

  • Montrer le lien entre spécialisation et nécessité de l’échange international.

  • Expliquer pourquoi la spécialisation selon les avantages comparatifs permet de générer un gain à l’échange pour les deux pays (y compris celui qui dispose des avantages absolus dans toutes les productions).


Exercice 3

Commençons par analyser la situation en autarcie : les deux pays sont polyvalents et auto-suffisants, produisent à la fois le drap et le vin et n’échangent pas entre eux.


Remarque : Pour ne pas compliquer les calculs, on considèrera que chaque pays ne produit qu’un tonneau de vin et une mesure de drap ce qui suffit à satisfaire ses besoins. Mais on pourrait aussi bien raisonner sur une production d’un million de tonneaux de vin et d’un million de mesures de drap par exemple. Il suffirait alors de multiplier le nombre de travailleurs nécessaires par 1 million.
1) De combien de travailleurs au total le Portugal a-t-il besoin pour produire 1 tonneau de vin ET 1 mesure de drap ? Répondre directement dans le tableau.

2) Même question pour l’Angleterre.

3) De combien d’hommes l’économie mondiale a-t-elle besoin pour produire 2 tonneaux de vin ? Répondre directement dans le tableau.

4) Même question pour produire 2 mesures de drap.

5) Combien l’économie mondiale mobilise-t-elle d’hommes pour produire 2 tonneaux de vin ET 2 mesures de drap ? Répondre directement dans le tableau.


Nombre de travailleurs nécessaire pour satisfaire les besoins en situation d’autarcie




PORTUGAL

ANGLETERRE

ECONOMIE MONDIALE

VIN : 1 tonneau

80

120

200

DRAP : 1 mesure

90

100

190

Total

170

220

390

Lecture : pour produire 1 tonneau de vin, le Portugal doit utiliser 80 travailleurs.
Exercice 4

LE PASSAGE DE L’AUTARCIE A L’ECHANGE INTERNATIONAL ET A LA SPECIALISATION

  • On suppose maintenant que chaque pays se spécialise selon ses avantages comparatifs. Cela signifie qu’il abandonne totalement la production de l’autre bien qu’il se procurera en échangeant avec l’autre pays.

  • Donc un pays (le Portugal) va produire 2 tonneaux de vin, à savoir l’intégralité de la production mondiale et l’autre (l’Angleterre) va produire 2 mesures de drap.

  • Les deux pays vont s’échanger 1 mesure de drap contre 1 tonneau de vin. Hypothèse : un litre de vin a le même prix qu’une mesure de drap.


Remarque. Pour des raisons pédagogiques évidentes – éviter de compliquer inutilement les calculs et le raisonnement –, j’ai fait le choix de ne pas évoquer avec les élèves la question des prix relatifs internationaux en faisant l’hypothèse qu’un litre de vin s’échange contre une mesure de drap.

Pour qu’il y ait gain à l’échange, ce prix relatif international doit être compris entre les prix relatifs internes des deux pays ; c’est le cas ici puisque le prix relatif interne au Portugal est de (80/90 = 0,88) et le prix relatif interne en Angleterre est de (120/100 = 1,2).


1) Remplir le tableau suivant qui résume la situation en cas de spécialisation :


Nombre de travailleurs nécessaire pour satisfaire les besoins en situation de spécialisation et d’échange international




PORTUGAL

ANGLETERRE

ECONOMIE MONDIALE

VIN : 2 tonneaux

160

0

160

DRAP : 2 mesures

0

200

200

Total

160

200

360

2) Par rapport à la situation en autarcie, comment a évolué le nombre de travailleurs nécessaire au Portugal pour obtenir sa consommation totale composée d’un tonneau de vin et d’une mesure de drap ?

En autarcie, le Portugal mobilisait 170 travailleurs pour produire un tonneau de vin et une mesure de drap.

Avec la spécialisation et l’échange international, il mobilise 160 travailleurs pour produire deux tonneaux de vin : il en garde un pour sa consommation et échange l’autre contre une mesure de drap.

Le Portugal a donc « économisé » 10 travailleurs.


3) Par rapport à la situation en autarcie, comment a évolué le nombre de travailleurs nécessaire à l’Angleterre pour obtenir sa consommation totale composée d’un tonneau de vin et d’une mesure de drap ?

En autarcie, l’Angleterre mobilisait 220 travailleurs pour produire un tonneau de vin et une mesure de drap.

Avec la spécialisation et l’échange international, il mobilise 200 travailleurs pour produire deux mesures de drap : il en garde une pour sa consommation et échange l’autre contre un tonneau de vin.

L’Angleterre a donc « économisé » 20 travailleurs.


4) Qu’ont apporté la spécialisation et l’échange international à ces deux pays ? Indice : que peuvent faire le Portugal et l’Angleterre des travailleurs « économisés » ?
Portugal : Hausse du niveau de vie car les travailleurs économisés par le Portugal peuvent être mobilisés pour produire davantage de vin qui pourra être au choix consommé ou échangé pour obtenir davantage de drap.

Angleterre : Hausse du niveau de vie car les travailleurs économisés par l’Angleterre peuvent être mobilisés pour produire davantage de drap qui pourra être au choix consommé ou échangé pour obtenir davantage de vin.


Remarque : Préciser aux élèves que ce mécanisme sera remobilisé pour comprendre l’effet de la spécialisation en fonction des dotations factorielles, pour justifier l’intérêt du libre-échange (la spécialisation et l’échange international permettent à chacun des pays d’améliorer le niveau de vie de leur population), et dans le chapitre sur l’UE pour justifier l’intérêt du grand marché.


Exercice de synthèse

Eventuellement à faire en TD l’après-midi si manque de temps.



Exercice 5

1) Complétez le schéma d’implication ci-dessous en mettant les expressions suivantes dans le bon ordre :

  • Spécialisation et échange international

  • Production avec les plus faibles coûts de production comparativement aux autres pays

  • Gain à l'échange

  • Avantage comparatif



Gain à l'échange

Spécialisation et échange international

Avantage comparatif

Production avec les plus faibles coûts de production comparativement aux autres pays




3

2

1

2) Explicitez chaque lien du schéma. N’oubliez pas de définir les termes et d’expliciter les mécanismes en jeu.
1.

Un pays dispose d’un avantage comparatif dans la production pour laquelle il est le plus efficace (plus forte productivité et donc plus faibles coûts de production) comparativement aux autres pays.

Le pays qui est le plus efficace partout a un avantage comparatif dans la production pour laquelle il creuse l’écart le plus important en termes de productivité et de coûts de production.

Le pays qui est le moins efficace partout a un avantage comparatif dans la production pour laquelle il réduit l’écart en termes de productivité et de coûts de production.


2.

Les pays doivent se spécialiser dans la production pour laquelle ils disposent d’un avantage comparatif et abandonner les autres productions. La consommation de ces autres productions sera rendue possible par l’échange international.



En effet, il est préférable de mobiliser les travailleurs là où ils sont les plus efficaces comparativement aux autres pays.
3.

La spécialisation et l’échange international permettent d’affecter les travailleurs de chaque pays là où ils sont les plus efficaces, comparativement aux travailleurs des autres pays. Ainsi, la spécialisation et l’échange international génèrent des gains à l’échange, c’est-à-dire un surplus réalisé par l’échange marchand de ce qui est produit dans le pays. Grâce à l’échange international, le niveau de vie s’accroît donc dans l’ensemble des pays par rapport à la situation d’autarcie. L’échange international est bien un jeu à somme positive.


Dostları ilə paylaş:


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©genderi.org 2017
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə