Objet d’etude n° 1 : du cote de l’imaginaire. Sequence n°1 : les mondes imaginaires à travers les temps



Yüklə 31,26 Kb.
tarix17.11.2018
ölçüsü31,26 Kb.

OBJET D’ETUDE n° 1 :

DU COTE DE L’IMAGINAIRE.

SEQUENCE N°1 :

LES MONDES IMAGINAIRES à TRAVERS LES TEMPS.

Objectifs :

  • Goûter la puissance des mots et des ressources du langage.

  • Etre curieux des représentations variées de la réalité.



Séance 1 : Jardins des Hommes, Jardins des Dieux.

Problématique : Comment les récits mythiques donnent-ils un sens au monde ?

*Lecture silencieuse des 2 textes : le Jardin d’Eden, le Jardin d’Alkinous.

Questions :

A) UN JARDIN à la fois ORDINAIRE …


  1. Dans les textes, relevez les expressions qui permettent de situer les 2 jardins dans le monde réel.

  2. Citez les verbes d’action utilisés dans le document 1 ( Lignes 3 à 7).

  3. A quelle activité ces verbes renvoient ils ?

  4. Dans le document 3, qui est responsable des particularités du jardin d’Alkinous ?

  5. Comparez, dans les 2 textes, le rôle de l’étre humain par rapport à la nature.

B) …MAIS AUSSI EXTRAORDINAIRE…

6) En observant le champ lexical,( noms, adjectifs, verbes) , dites comment les mythes donnent une image agréable de ces jardins.Pourquoi sont ils agréables ?Quel sentiment domine dans ces jardins ?

7) En quoi le Jardin d’Alkinous est il extraordinaire ?

C)… QUI EN FONT UN ESPACE MYTHIQUE.

8) Que symbolisent les 2 arbres dans le document 1 ? Comment s’appelle cette figure de style ?

9) Cherchez le mot « allégorie » dans le dictionnaire. De quoi ces 2 jardins sont donc l’ allégorie ?

10) Dans le tableau de Marc Chagall, quelles sont les caractéristiques des animaux ? Quels sentiments unissent les êtres vivants dans le monde des origines selon ce peintre ?



Ecriture : (7 lignes) Noté. A faire à la maison.

Ces 2 textes sont des récits mythiques. En vous aidant du dictionnaire et des questions auxquelles vous avez répondu, donnez votre définition du mythe et indiquez quelle est la fonction des lieux imaginaires pour les sociétés traditionnelles.

ETUDE DE LA LANGUE : (retourner le cahier)

Champ lexical :

C’est l’ensemble des mots (verbes, noms, adjectifs, adverbes) qui, dans un texte, se rapportent à un même thème, une même idée.

Exemple : Frayeur / redouter/ terrifiant appartiennent au champ lexical de la PEUR.

Exercice sur le texte de Voltaire, article «  fanatisme » du Dictionnaire philosophique.

Questions :

1) Recherchez le mot fanatisme dans le dictionnaire et copiez sa définition dans votre cahier.

2) à quel champ lexical le fanatisme est il associé dans le texte suivant ?

3) Quelles impressions Voltaire veut-il créer sur le lecteur en utilisant ce champ lexical ?

SEQUENCE N°2 :

LES FABLES, LES CONTES ET LES RECITS IMAGINAIRES SONT ILS RESERVES AUX JEUNES LECTEURS ?

Séance 1 : Les métamorphoses d’une Fable.

Problématique :

Pourquoi les fables, depuis l’Antiquité, ne sont elles pas seulement des affabulations ?


  • Double page Fable ( Les loups et les Brebis de La Fontaine, les Loups et les moutons d’Esope, et un dessin)

Questions :

  1. En quoi les 2 histoires se ressemblent-elles ?

  2. Quelle fable vous semble plus vivante ? pourquoi ?

  3. A l’aide d’exemples, dites ce qu’est une personnification ?

  4. Quelles valeurs et quelles contre-valeurs les animaux incarnent-ils dans chaque fable ?

  5. Reformulez la morale avec vos mots.

  6. Associez des allégories animales aux termes suivants :

-ruse

-paix


-tyrannie

Bilan : Les mensonges et les vérités des fables.

Les fables sont des récits imaginaires, ce sont de pures affabulations car elles créent un monde où les animaux agissent, pensent et parlent comme les humains. Toutefois, leurs mensonges sont au service de la vérité. Les animaux sont les allégories (expression d’une idée par une forme concrète) des vices et des défauts humains. A l’époque de La Fontaine, cela permettait aussi d’échapper à la censure royale.

Les fables comportent une morale : c’est un enseignement ou une leçon à tirer de l’histoire.



Séance 2 : Il était une fois…les contes.

Problématique :

Comment les contes merveilleux, tout en inventant des univers imaginaires, évoquent-ils aussi le monde réel ?

Que connaissez -vous comme conte ?

Lecture 2 contes : le petit poucet. Barbe Bleue.

Questions :

1)Quels indices nous montrent, dans ces deux textes, qu’il s’agit de contes ?

2)Dans Barbe bleue :

Tableau :





Le mari

La femme

Que desire le personnage ?







Pourquoi ?







En dépit de qui ou de quoi ?







Avec l’aide de qui ou de quoi ?







3) Pourquoi y-a t il 2 moralités ? à qui s’adressent-elles ?

4) De quoi le cabinet interdit est il le symbole ?

Le merveilleux : registre qui recourt au surnaturel, à la magie, qui s’oppose au réalisme. Le lecteur n’est pas étonné, il sait que dans cet univers tout est possible.

( Pour vous, quels éléments se retrouvent souvent dans les contes merveilleux ?--> chateaux etc…)



  • Lecture du texte de Bettelheim.

  • Image du petit chaperon rouge. Quelle est l’histoire ?Quelle est la morale  à votre avis?

Bilan : il était une fois…les caractéristiques du conte.

A l’origine, les contes étaient transmis par voie orale.

A) La temporalité :

Les contes merveilleux se situent hors du temps. Ils commencent souvent par « il était une fois… ».



B)Les lieux :

Dans les contes ils sont souvent imaginaires.



C) La structure :

Elle est souvent identique. Un héros doit affronter de dangereuses épreuves pour surmonter un malheur. Grâce à la magie ou à son courage, il franchit les obstacles et connait alors le bonheur. Le conte se termine parfois par une moralité.



D) La visée : aider à grandir, à se construire.

Les psychanalystes associent le schéma du conte au passage de l’enfance à l’âge adulte, comme la découverte de la sexualité. A travers les peurs ou les rêves qu’ils suscitent, ces récits évoquent aussi le monde réel.



Cours 1ere Bac pro. Madame POUPENEY. Lycée Monge 2010/2011

Page




Dostları ilə paylaş:


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©genderi.org 2017
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə