Capital Cities and Tombs of the Ancient Koguryo Kingdom



Yüklə 5,01 Kb.

tarix15.03.2018
ölçüsü5,01 Kb.


World Heritage Scanned Nomination 
 
File Name:  1135.pdf           
   UNESCO 
Region:   ASIA AND THE PACIFIC 
__________________________________________________________________________________________________ 
 
SITE NAME
:    
Capital Cities and Tombs of the Ancient Koguryo Kingdom
  
 
DATE OF INSCRIPTION:   7th July 2004 
 
STATE PARTY:      CHINA 
 
CRITERIA:      C (i) (ii) (iii) (iv) (v)  
 
DECISION OF THE WORLD HERITAGE COMMITTEE: 
Excerpt from the Report of the 28
th
 Session of the World Heritage Committee 
 
Criterion (i):
 The tombs represent a masterpiece of the human creative genius in their wall paintings and structures. 
Criterion (ii):
 The Capital Cities of the Koguryo Kingdom are an early example of mountain cities, later imitated by 
neighbouring cultures. The tombs, particularly the important stele and a long inscription in one of the tombs, show the 
impact of Chinese culture on the Koguryo (who did not develop their own writing). The paintings in the tombs, while 
showing artistic skills and specific style, are also an example for strong impact from other cultures. 
Criterion (iii): 
The Capital Cities and Tombs of the Ancient Koguryo Kingdom represent exceptional testimony to the 
vanished Koguryo civilization. 
Criterion (iv):
 The system of capital cities represented by Guonei City and Wandu Mountain City also influenced the 
construction of later capitals built by the Koguryo regime; the Koguryo tombs provide outstanding examples of the 
evolution of piled-stone and earthen tomb construction. 
Criterion (v):
 The capital cities of the Koguryo Kingdom represent a perfect blending of human creation and nature 
whether with the rocks or with forests and rivers. 
 
 
BRIEF DESCRIPTIONS 
The site includes archaeological remains of three cities and 40 tombs: Wunu Mountain City, Guonei City and Wandu 
Mountain City, 14 tombs are imperial, 26 of nobles. All belong to the Koguryo culture, named after the dynasty that ruled 
over parts of northern China and the northern half of the Korean Peninsula from 37 BC to 668 AD. Wunu Mountain City is 
only partly excavated. Guonei City, within the modern city of Ji’an, played the role of a supporting capital after the main 
Koguryo capital moved to Pyongyang. Wandu Mountain City, one of the capitals of the Koguryo Kingdom, contains many 
vestiges including a large palace and 37 tombs. Some of the tombs have elaborate ceilings, designed to roof wide spaces 
without columns and carry the heavy load of a stone or earth tumulus (mound) which was placed above them.  
 
 
1.b  State, Province or Region:     Huanren County, Liaoning Province and Ji’an, Jilin Province 
 
1.d  Exact location:     N41 09 25 E126 11 14 
 
 









































































































































 
24
 
    Koguryo (China) 
 
    No 1135 
 
 
1. BASIC DATA 
State Party: 
The Peoples Republic of China 
Name of property:  Capital Cities and Tombs of the  
 
 
Ancient Koguryo Kingdom 
Location:  
Huanren County, Liaoning Province 
 
 
and Ji’an, Jilin Province 
Date received: 
22 January 2003 
Category of property:  
In terms of the categories of cultural property set out in 
Article 1 of the 1972 World Heritage Convention, this is a 
serial nomination of sites
Brief description:  
The nomination includes 40 tombs, of which 14 are 
Imperial and 26 of Nobles. It includes also 3 cities 
(archaeological). All properties belong to the Koguryo 
culture. 
 
2. THE PROPERTY 
Description 
Wunu Mountain City located on top of a mountain by the 
same name. The city was of a considerable size, measuring 
1,500 meters in length and 300 to 500 meters in width. It is 
only partly excavated. The upper part of the city includes 
watch terrace, base of a palace, site of military camp and a 
city gate. The lower part of the city was surrounded by 
defence wall, partly built and partly natural, using the cliff. 
The wall measures about 1,600 meters in length in is built 
of stone tablets at the outside and irregular stones on the 
inside. It measures 2.5 – 3.5 meters at the top and about 5 
meters at the bottom. The city has 3 gates. In its central 
part there is a large pool (the dossier does not explain its 
function). There are foundations of a palace, 20 sites of 
army camp with semi-pit houses, a watch tower measuring 
15 by 17 meters (only foundations) and remains of 
warehouses. 
Guonei City is located on the right bank of the Yalu river. 
It is within the modern city of Ji’an and is of 
approximately square shape, measuring around 550 by 700 
meters. It is surrounded by well built stone walls. 
Wandu Mountain City was one of the capitals of the 
Koguryo. It is surrounded by stone walls, following 
topography lines and has seven gates. There are two 
springs in the city, flowing towards the southern gate and 
into the Tonggou river. Three large architectural elements 
are known in the city – remains of a large palace built on 
three step terrace with several buildings as part of it, a 
watch platform, site of military camp and a water pool. 
Inside the city there are also 37 tombs from the period 
after the city was deserted. 
Imperial Tombs – 14 in total, each represents the burial 
system of Koguryo royal families. Most of the tombs are 
built of stones, creating kind of stepped pyramid or a pile 
of stones. They vary in size between 7x40 to 9x55 or 
35x35 meters and other dimensions. Inside there are stone 
chambers and many of the tombs were covered with clay 
tiles. 
A stone stele, from the year 414 AD, with 1590 characters, 
telling the story of the founding of the Koguryo state, is 
part of the Imperial Tombs complex. It is 6.4 meters high 
and has a square section of 1 to 2 meters width. 
Nobles’ tombs – 27 tombs of which 26 have an earth 
mound on top. They have a stone chamber and are 
decorated with wall paintings, describing daily life scenes, 
parties, sports, hunting, nature, gods, fairies, dragons and 
others. 
 
History 
The Koguryo kingdom starts as a regional power and 
ethnic group in the year 37BC, when its first capital city, 
Wunu Mountain City was built. 30 years later the capital 
moved to Guonei city. The capital moved again in 427 AD 
to Pyonyang, nowadays the capital of the Democratic 
Peoples Republic of Korea. 
Guonei City and Wandu Mountain City were the 
economic, political and cultural centers of the Koguryo for 
hundreds of years. Guonei City was destroyed in the year 
197 AD when Koguryo were defeated by another power. 
Wandu Mountain City was built in 209 AD. Both cities 
were damaged in wars and rebuilt several times. 
After moving the capital to Pyongyang, Guonei city was 
considered as a “supporting capital”. It was then deserted 
for long period and repaired again after the founding of 
modern Ji’an in 1902.The remains of Wunu city were 
repaired in the years 1999 and 2002. 
The sites of the historic towns were declared as protected 
monuments since the second half of the 20
th
 century and in 
1983 all the residents of newly built Wandu city moved 
out. 
Thousands of Koguryo tombs are known. Their first 
excavations date to the period of the Japanese occupation, 
during World War II. The People’s Republic of China 
attached great importance to their protection, study and 
conservation. 
 
Management regime 
Legal provision:  
All nominated sites are legally protected and declared as 
national key cultural relics. The dossier specifies number 
of laws and regulations to protect cultural heritage, 
including the state constitution. The tombs are protected as 
a whole, but individual groups have their specific 
legislation and management. 
Management structure
Special management units and agencies were created to 
protect and manage the different components of the 


 
25
nomination. Management plans and Master Plans exist for 
the cities and tombs. 
Resources:  
Page 34 of the nomination file brings a list which shows 
the costs and protection/conservation projects, by years 
since 1961. The funds are from state, province and town 
budgets. 
 
Justification by the State Party (summary) 
The Koguryo kingdom was one of the most important, 
wealthy, influential and long living in this part of the 
world. As such, its most characteristic and important 
cultural heritage should be considered as one of the 
region’s most important cultural property. The cities 
represent three different examples of town planning of the 
period-region-culture. The tombs, in addition to being a 
representative group of typical Koguryo burials, represent 
special building and engineering skills and depicting daily 
life scenes. 
 
3. ICOMOS EVALUATION 
Actions by ICOMOS 
An evaluation mission took place between 2 and 8 
September 2003. 
 
Conservation 
State of conservation
The ICOMOS expert describes the site as being in good 
state of conservation. In his words, most sites and their 
elements are “relatively well preserved”. 
Management:  
The management system is described as efficient and 
effective. The plans attached to the dossier are impressive 
and it seems that all components of the nomination have 
short and long term plans including maintenance and 
monitoring. The sites are well protected by legislation and 
have quite substantial buffer zones. 
Risk analysis
It seems that main development pressure risks existed in 
the Ji’an city, being a modern settlement within the 
historic city. The new plans forbid any new construction in 
the area and predict moving new structures out of the 
heritage area within five to ten years. Flood risks exist 
specially for some tombs. Anti flood teams and special 
measures are responsible for prevention and immediate 
response in risk periods. Ji’an is in earthquake active 
region. 
 
Authenticity and integrity 
The sites are as authentic as archaeological sites can be. 
The cities are only partly excavated and the visible 
remains preserved and protected without affecting their 
authenticity. The tombs are authentic, with no modern or 
late additions (except for small and modest entrances and 
monitoring systems).   
Comparative evaluation 
Two of the cities are the first capitals of the Koguryo 
kingdom and therefore without comparison. One of them is 
a mountain city and the other built in flat area. 
The tombs are a selection out of 7000. Their only 
comparison is in the Democratic People’s Republic of 
Korea. Most of those belong to later period of the 
Koguryo, thus complimenting each other. 
 
Outstanding universal value 
General statement
Representing an important culture of a large and important 
region of the world, these properties are of outstanding 
universal value. 
Evaluation of criteria:  
Criterion ii: For the cities being an early example of 
mountain cities, later “copied” by neighbouring cultures. 
For the important stele and a long inscription in one of the 
tombs, showing the impact of Chinese culture on the 
Koguryo (who did not develop their own writing). The 
paintings in the tombs, while showing artistic skills and 
specific style, are also an example for  strong impact from 
other cultures. 
Criterion iii: These cultural properties are no doubt the 
very special remains and evidence of the extinct Koguryo 
civilization (in the 7
th
 century AD). 
Criterion iv: For the capital cities, affecting the idea of 
building capitals by the Koguryo. For the evolution of 
tomb construction and styles. 
Criterion v: For the perfect use and blending of the capital 
cities with nature – whether with the rocks or with forests 
and rivers. 
 
4. ICOMOS RECOMMENDATIONS 
Recommendation for the future 
Encouraging PR of China and DPR Korea to join their 
Koguryan sites nomination – whenever both State Parties 
will see it suitable.  
 
Recommendation with respect to inscription  
That the property be inscribed on the World Heritage List 
on the basis of criteria i, ii, iii, iv and v:  
Criterion i: The tombs representing a masterpiece of the 
human creative genius in their wall paintings and 
structures. 
And  criteria ii, iii, iv and v as explained in the relevant 
previous paragraph. 
 
ICOMOS, March 2004 


 
30
 
    Koguryo (Chine) 
 
    No 1135 
 
 
 
 
 
1. IDENTIFICATION 
 
État partie : 
République populaire de Chine 
 
Bien proposé : 
Capitales et tombes de l’ancien 
 
 
royaume de Koguryo 
 
Lieu :  
Comté de Huanren, province du 
 
 
Liaoning et ville de Ji’an, province 
  
de 
Jilin 
 
Date de réception :  22 janvier 2003 
 
Catégorie de bien : 
 
Il s’agit d’une proposition d’inscription sérielle de sites
 
Brève description : 
 
La proposition d’inscription comprend 40 tombeaux, dont 
14 sont des tombes impériales et 26 des tombeaux de 
nobles. Elle comprend également 3 villes (vestiges 
archéologiques). Tous les biens appartiennent à la culture 
Koguryo. 
 
 
2. LE BIEN 
 
Description 
 
La ville de montagne de Wunu est située au sommet d’une 
montagne du même nom. La ville était de dimensions 
considérables, de 1 500 mètres de long et de 300 à 500 m 
de large. Elle n’a que partiellement été fouillée. La ville 
haute comprend une terrasse de guet, les fondations d’un 
palais, un site de camp militaire et une porte. La ville basse 
était entourée d’une muraille défensive, en partie bâtie et 
en partie naturelle, utilisant la falaise. La muraille, en 
tablettes de pierre à l’extérieur et en pierres irrégulières à 
l’intérieur, mesure environ 1 600 mètres de long, et 2,5-
3,5 m de large au sommet contre 5 m en bas. La ville 
possède trois portes. Elle comporte dans sa partie centrale 
un vaste bassin (dont le dossier n’explique pas la fonction). 
On y trouve les fondations d’un palais, vingt sites de 
camps militaires avec des habitations en demi-cuvette, une 
tour de guet mesurant 15 mètres sur 17 (fondations 
seulement) et des vestiges d’entrepôts. 
 
La ville de Guonei se situe sur la rive droite du fleuve 
Yalu, à l’intérieur de la ville moderne de Ji’an ; de plan 
presque carré, elle mesure environ 550 sur 700 mètres, et 
est entourée de murs de pierre construits avec soin. 
 
La ville de montagne de Wandu fut l’une des capitales du 
Koguryo. Elle est encerclée de murs de pierre, qui suivent 
les lignes de la topographie, et possède sept portes. Il y a 
deux sources dans la ville, qui s’écoulent vers la porte sud 
jusqu’au fleuve Tonggou. Trois grands éléments 
architecturaux sont connus dans la ville : les vestiges d’un 
grand palais édifié sur une terrasse à trois étages composé 
de plusieurs bâtiments, une plate-forme de guet, un site de 
camp militaire et un bassin. À l’intérieur de la ville, il y a 
aussi 37 tombes qui sont postérieures à l’abandon de la 
ville. 
 
Tombes impériales – 14 au total, chacune illustrant le 
système funéraire des familles royales de Koguryo. La 
plupart des tombes sont en pierre ; elles forment une sorte 
de pyramide à degrés, ou un empilement de pierres. Leur 
taille varie entre 7 m x 40 m, 9 m x 55 m, 35 m x 35 m et 
d’autres dimensions. À l’intérieur, elles abritent des 
chambres funéraires en pierre, et bon nombre de tombes 
sont couvertes de tuiles en terre cuite. 
 
Une stèle de pierre de 414 après J.-C., portant 
1590 caractères qui racontent l’histoire de la fondation de 
l’État de Koguryo, fait partie de l’ensemble des tombes 
impériales. Elle fait 6,4 mètres de haut et possède une 
section carrée de 1 à 2 mètres de largeur. 
 
Les tombes de l’aristocratie – 27, dont 26 surmontées d’un 
tertre, comportent une chambre funéraire en pierre et sont 
ornées de peintures murales dépeignant des scènes de la 
vie quotidienne, des fêtes, des sports, la chasse, la nature, 
des dieux, des fées, des dragons et autres images. 
 
 
Histoire 
 
Le royaume de Koguryo vit le jour sous la forme d’une 
puissance régionale et d’un groupe ethnique en 37 avant 
 J.-C., avec la construction de sa première capitale, la cité 
de montagne de Wunu. Trente ans plus tard, la capitale fut 
transférée à Guonei, puis en 427 après J.-C. à Pyonyang, 
aujourd’hui capitale de la République démocratique 
populaire de Corée. 
 
Guonei et Wandu furent les centres économiques, 
politiques et culturels du Koguryo pendant des centaines 
d’années. Guonei fut détruite en 197 après J.-C., lorsque le 
Koguryo fut vaincu par une autre puissance. La cité de 
Wandu fut construite en 209 après J.-C. Les deux villes ont 
été endommagées pendant des guerres et reconstruites à 
plusieurs reprises. 
 
Après le transfert de la capitale à Pyongyang, Guonei fut 
considérée comme capitale secondaire. Elle fut alors 
désertée pendant longtemps, puis restaurée après la 
fondation de la ville moderne de Ji’an en 1902. Les 
vestiges de Wunu furent restaurés en 1999 et 2002. 
 
Les sites des villes historiques sont classés comme 
monuments protégés depuis la seconde moitié du 
XXe siècle et, en 1983, tous les résidents de la ville de 
Wandu nouvellement construite ont été déplacés. 
 
On connaît des milliers de tombes Koguryo. Les premières 
fouilles remontent à l’époque de l’occupation japonaise, 
pendant la Seconde Guerre mondiale. La République 
populaire de Chine attachait une grande importance à leur 
protection, leur étude et leur conservation. 


 
31
Politique de gestion 
 
Dispositions légales : 
 
Tous les sites proposés pour inscription sont juridiquement 
protégés et classés comme reliques culturelles nationales. 
Le dossier indique le nombre de lois et de réglementations 
protégeant le patrimoine culturel, dont la constitution 
d’État. Les tombes sont protégées comme ensemble, mais 
des groupes individuels sont soumis à une législation et à 
une gestion spécifiques. 
 
Structure de la gestion : 
 
Des unités et des agences spéciales de gestion ont été 
créées pour protéger et gérer les différents composants de 
la proposition d’inscription. Il existe des plans de gestion 
et des plans directeurs pour les cités et les tombes. 
 
Ressources : 
 
La page 34 du dossier de proposition d’inscription présente 
une liste des coûts et des projets de protection / 
conservation, par année, depuis 1961. Les fonds viennent 
des budgets de l’État, de la province et de la ville. 
 
 
Justification émanant de l’Etat partie (résumé) 
 
Le royaume de Koguryo fut l’un des plus importants, des 
plus riches, des plus influents et des plus durables dans 
cette partie du monde. À ce titre, ce qui constitue son 
patrimoine culturel le plus caractéristique et le plus 
important devrait être considéré comme l’un des biens 
culturels les plus remarquables de la région. Les villes 
représentent trois exemples différents de l’urbanisme de 
cette période, de cette région et de cette culture. Les 
tombes, non seulement forment un groupe représentatif de 
sépultures typiques de Koguryo, illustrent les compétences 
de construction et d’ingénierie de ce peuple et dépeignent 
des scènes de la vie quotidienne. 
 
 
3. ÉVALUATION DE L’ICOMOS 
 
Actions de l’ICOMOS 
 
Une mission d’expertise a eu lieu entre le 2
 
et le 
8 septembre 2003. 
 
 
Conservation 
 
État de conservation : 
 
L’expert de l’ICOMOS décrit le site comme étant en bon 
état de conservation. Selon ses termes, la plupart des sites 
et leurs éléments sont « relativement bien conservés ». 
 
Gestion : 
 
Le système de gestion est décrit comme efficace. Les plans 
joints au dossier sont impressionnants et il semble que tous 
les éléments de la proposition d’inscription sont dotés de 
plans à court et à long terme, y compris pour l’entretien et 
le suivi. Les sites sont bien protégés par la législation et 
disposent de zones tampon assez importantes. 
 
Analyse des risques : 
 
Il semble que les principaux risques liés à la pression du 
développement existaient dans la ville de Ji’an, qui est un 
peuplement moderne dans la ville historique. Les 
nouveaux plans interdisent toute nouvelle construction 
dans la zone et prévoient de déplacer les nouvelles 
structures en dehors de la zone du patrimoine dans les cinq 
à dix ans à venir. Il existe des risques d’inondation, en 
particulier pour certaines tombes. Des équipes anti-
inondation et des mesures spéciales ont été mises en place 
à titre de prévention et afin de garantir une réponse 
immédiate en période de risque. Ji’an est une région à 
risque sismique. 
 
 
Authenticité et intégrité 
 
Les sites sont aussi authentiques que des sites 
archéologiques peuvent l’être. Les cités ne sont que 
partiellement fouillées et les vestiges visibles ont été 
préservés et protégés sans en affecter leur authenticité. Les 
tombes sont authentiques, sans ajouts modernes ou tardifs 
(hormis de petites entrées et des systèmes de surveillance).  
 
 
Évaluation comparative 
 
Deux des villes sont les premières capitales du royaume de 
Koguryo et sont à ce titre sans équivalent. L’une d’entre 
elles est une ville de montagne, l’autre est édifiée sur un 
terrain plat. 
 
Les tombes ont été sélectionnées parmi 7000. Les seules 
qui peuvent leur être comparées se trouvent en République 
démocratique populaire de Corée, mais pour la plupart 
elles appartiennent à une époque plus tardive du royaume 
de Koguryo, et sont donc complémentaires. 
 
 
Valeur universelle exceptionnelle 
 
Déclaration générale : 
 
Ces biens, qui représentent une culture importante d’une 
vaste région du monde, sont d’une valeur universelle 
exceptionnelle. 
 
Évaluation des critères : 
 
Critère ii : Les cités sont un premier exemple de villes de 
montagne, plus tard « copiées » par des cultures voisines. 
La grande stèle et une longue inscription sur l’une des 
tombes montrent l’influence de la culture chinoise sur le 
peuple de Koguryo (qui n’a jamais développé sa propre 
écriture). Les peintures à l’intérieur des tombes, si elles 
témoignent de compétences artistiques et d’un style 
propre, sont aussi un exemple d’influence importante sur 
d’autres cultures. 
 
Critère iii : Ces biens culturels sont sans aucun doute les 
vestiges et les traces très particulières de la civilisation 
disparue de Koguryo (au VIIe siècle après J.-C.). 


 
32
Critère iv : Les capitales ont influencé les concepts de 
construction du Koguryo. Le bien illustre aussi l’évolution 
de l’architecture et des styles funéraires. 
 
Critère v : Les capitales utilisent parfaitement la nature – 
roches, forêts et fleuves – et s’y mêlent harmonieusement. 
 
 
4. RECOMMANDATIONS DE L’ICOMOS 
 
Recommandations pour le futur 
 
Il convient d’encourager la République populaire de Chine 
et la République démocratique populaire de Corée à 
proposer une proposition d’inscription conjointe de sites 
relatifs au Koguryo – lorsque les deux États parties le 
jugeront souhaitable.  
 
 
Recommandation concernant l’inscription 
 
Que le bien soit inscrit sur la Liste du patrimoine mondial 
sur la base des critères i, ii, iii, iv et v : 
 
Critère i : Les tombes représentent un chef 
d’œuvre du génie créateur humain pour leurs 
peintures murales et leurs structures. 
 
Et  critères ii, iii, iv et v expliqués dans le paragraphe 
précédent correspondant. 
 
 
 
ICOMOS, mars 2004 

Document Outline

  • Nomination Text
    • Identification
      • Maps
    • Justification
    • Description
    • Management
    • Factors affecting the property
    • Monitoring
    • Documentation
      • Drawings
      • Photos
    • Signature
    • Complementary Information
  • Plan on the Protection of the Capital Cities
  • ICOMOS Evaluation
    • English
    • Français



Dostları ilə paylaş:


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©genderi.org 2019
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə