Montpellier notre ville / n° 364 • janvier 2011



Yüklə 0,54 Mb.
səhifə1/9
tarix29.07.2018
ölçüsü0,54 Mb.
#59495
  1   2   3   4   5   6   7   8   9

MNV 364

montpellier notre ville / n° 364 • janvier 2011 / www.montpellier.fr
Nikola Karabatic

Vainqueur du trophée

Champion des champions de france …..............................................................................................................

...........

p2

Sommaire
P4

Nouvelles de la ville

Mission propreté

L’unité environnement urbain entre en action, avec douze agents assermentés mis au service de la propreté dans la ville.



P10

La ville évolue

Budget 2012

Pour 2012, le budget de 441 millions d’euros voté par le Conseil municipal permet de poursuivre les investissements, tout en maintenant le bouclier social.



P 23

Quartiers

p 24


Montpellier centre

Le boulevard Jeu-de-Paume bientôt piéton.

P26

Cévennes


L’association Lieu Ressources lance un appel à micro-projets.

P 28


Croix d’Argent

Un couple retrouve la recette d’un vin épicé du Moyen-Âge.

P 30

Hôpitaux Facultés



Des nouvelles plantations au verger-potager partagé.

P 32


Mosson

Inauguration du site botanique avec des élèves de l’école d’Heidelberg.

P 34

Port Marianne



Les Tournées espaces propretés débutent dans le quartier.

P 36
Un collectif d’associations prône le respect et la tolérance.



P 38

Art de vivre

P38 / Bernard Pagès

Un artiste de Supports-Surfaces au Carré Sainte-Anne.



P43 / International

Dix ans d’amitié et de coopération entre Montpellier et Sherbrooke, au Québec.



P45 / Recherche

Jean-Marc Lemaître, chercheur à l’Inserm, a réussi à inverser le processus de vieillissement des cellules du corps humain.


WWW

montpellier.fr

Toute l’actualité de Montpellier en images. Si vous avez manqué ou souhaitez revivre les événements ou temps forts, organisés par la Ville, qui ont marqué les mois précédents, il vous est possible de visionner les reportages vidéo sur la web TV, accessible à partir de la page d’accueil du site montpellier.fr.
kiosque

Tempo n°83 est disponible dans les clubs Âge d’or et les points de distribution habituels.

Tip Top n°48 est distribué dans tous les points Jeunes.

.........................................................................................................................



p3

Edito

Hélène Mandroux, maire de Montpellier


Neuf distinctions pour Montpellier en 2011

L’année 2011 a marqué l’histoire de notre ville. D’abord, parce que le 12 novembre dernier, nous avons inauguré le nouvel hôtel de ville. Mais aussi, parce que tout au long de l’année, l’action de Montpellier a été couronnée de distinctions. En 2011, la Ville a reçu neuf prix, huit nationaux et un international dans des domaines très divers. Ils sont une reconnaissance du travail et de la volonté des élus, mais aussi de l’implication des agents de la collectivité. Je m’en félicite et je suis fière de cette reconnaissance qui fait honneur à Montpellier.

Le 19 janvier, la Ville s’est vue remettre la certification Afnor-Qualiville, pour son engagement en faveur de la modernisation des services publics. Nous allons aller encore plus loin maintenant que nous sommes installés dans le nouvel hôtel de ville. Les services accueillant du public sont désormais ouverts au public le jeudi jusqu’à 19h et nous célébrons désormais les mariages en mairie dans une salle entièrement dédiée.

En lançant en novembre 2009 un appel citoyen pour ouvrir le mariage aux couples de même sexe et en mariant symboliquement deux hommes en février 2011, j’ai reçu en mai dernier le prix Pierre-Guénin, qui vient récompenser ma contribution à la lutte contre l’homophobie et à l’avancée des droits des lesbiennes et des gays. Dans le même temps, la Ville a reçu le prix Idaho (International day against homophobia and transphobia) pour l’ensemble de ses combats menés contre l’homophobie.

Dans un tout autre domaine, Montpellier a été désignée le 19 octobre, capitale française 2011 de la biodiversité, dans le cadre du concours récompensant les collectivités locales qui s’engagent dans la préservation de la biodiversité. Le jury a apprécié les outils innovants développés par la capitale languedocienne pour intégrer nature et biodiversité dans le tissu urbain. Puis le 24 novembre, à Bruxelles, Montpellier a été désignée capitale européenne de la biodiversité avec les autres capitales nationales que sont Hanovre (Allemagne), Puebla  de Sanabria (Espagne), Kremnica (Slovaquie) et Szentes (Hongrie), toutes élues au titre de l’année 2011 (lire en page 5).

Le 23 novembre, la Ville a reçu le prix de la croissance verte numérique, pour la réalisation de Montpellier Territoire Numérique, un programme d’ouverture des données publiques aux citoyens internautes.

Six jours plus tard, le 30 novembre, dans le cadre de l’appel à projets EcoQuartiers 2011, Montpellier a été doublement récompensée. La ZAC Parc Marianne a été lauréate dans la catégorie “approche écologique globale” et la ZAC des Grisettes dans la catégorie “nature en ville” (lire aussi page 8).

Enfin, le 8 décembre, la Ville a reçu le 1er trophée national des espaces verts, qui récompense la démarche de développement durable et de respect de la biodiversité, menée par le service municipal des espaces verts.

Avec les prix de la capitale française, puis européenne de la biodiversité, celui de la croissance verte numérique, les deux prix EcoQuartier 2011 et le trophée national des espaces verts, six prix, parmi les neuf reçus, viennent récompenser l’engagement de Montpellier en matière de développement durable.
Mes

rendez-vous
ZAC Jacques-Coeur

Le 6 janvier, à 15h, sera posée la première pierre du parking de l’ilot H de la ZAC Jacques-Cœur.
Vœux à la population

La cérémonie des vœux aura lieu le 9 janvier à 18h, à la salle des rencontres.
Plan climat

Le 12 janvier au Corum, se tiendront les premières Assises du plan climat territorial, avec les élus et les professionnels.
Exposition

Les œuvres de Bernard Pagès sont exposées du 13 janvier au 25 mars au Carré Sainte-Anne.
Biodiversité

Du 17 au 20 janvier, la Ville accueille l’atelier régional des gouvernements nationaux méditerranéens.
ZAC Rive gauche

La première pierre sera posée le 30 janvier à 11h.
Conseil municipal

La prochaine séance du Conseil municipal se tiendra le lundi 6 février à 18h.

.........................................................................................................................



p4-5
Nouvelles de la ville

Actualités
La brigade environnement urbain vient d’être créée pour informer les habitants et faire la chasse aux incivilités.
Des experts en action

Ils sont douze ! Douze agents qui composent la nouvelle brigade environnement urbain créée par la Ville. Leur objectif : la propreté. Leur cible : tous les déchets, qui ne sont pas là où ils devraient être. Leurs armes : des outils d’information et dans quelques mois, des amendes pour les contrevenants aux règles les plus élémentaires de propreté. Tous sont assermentés et peuvent constater par procès-verbaux les infractions aux dispositions du code de la santé publique et du code de l’environnement.

Depuis deux ans, les services de la Ville planchent sur le projet. Une idée qui est née d’un constat fait avec le Conseil consultatif du quartier Montpellier Centre, lors de l’élaboration de la charte propreté.

Ces agents ont été recrutés et formés et sont entrés en action depuis le début du mois. Ils sont reconnaissables à leur uniforme identique à celui des agents de surveillance de la voie publique, à l’exception du liseré vert sur leur tenue et de l’inscription Environnement urbain.

« C’est une question de tranquillité publique et de salubrité et avant tout une volonté de la Ville, explique Régine Souche, adjointe au maire déléguée à la Tranquillité publique. Malgré les efforts des collectivités en matière de propreté (compétence de la Ville) et de collecte des déchets (Agglomération), nous sommes contraints d’agir face au non-respect des règles de civisme et de propreté les plus élémentaires. C’est aujourd’hui une obligation de contrôler les dépôts d’encombrants, l’affichage sauvage ou encore de surveiller la propreté des chantiers…, mais aussi le ramassage des déjections canines et le respect des règles de collecte des déchets ménagers ».
Mission propreté

Les douze agents seront là pour veiller au respect de la réglementation et d’une façon plus générale, à la propreté et la bonne utilisation des espaces publics dans leur globalité. « La mise en place de cette brigade est aujourd’hui une nécessité si l’on veut maintenir une ville propre, poursuit Régine Souche. Ces agents, dirigés par trois policiers municipaux, auront un rôle préventif, dissuasif, puis éventuellement répressif, si le message ne passe pas ».

Ils vont se déployer sur le terrain et leur action montera en puissance au fil des mois. Après une période de sensibilisation, ils appliqueront le principe du pollueur/payeur et pourront verbaliser quand la pédagogie ne suffira plus, avec des amendes pouvant aller jusqu’à 450 e. Peut-être le prix de la propreté de la Ville !

Infos : 04 99 58 80 20


Photo :

Depuis le début du mois, les agents de la brigade sillonnent les rues.
EXERGUE ÉLU
Régine Souche,

adjointe au maire déléguée à la tranquillité publique



« Ces douze agents auront un rôle préventif, dissuasif, puis éventuellement répressif ! »

.........................................................................................................................


p5
Article 1

Montpellier, capitale française et européenne de la biodiversité 2011, organise un atelier régional des gouvernements nationaux méditerranéens, du 17 au 19 janvier.
Relever ensemble les défis environnementaux

Le bassin méditerranéen est riche en faune et flore, mais il est aussi très vulnérable, victime à la fois des changements climatiques, de l’urbanisation, de l’exploitation de ressources non durables et de la dégradation des écosystèmes. Du 17 au 20 janvier, la Ville de Montpellier, organise à l’hôtel de ville, un atelier régional des gouvernements nationaux méditerranéens*, en partenariat avec le Secrétariat de la convention sur la diversité biologique et les gouvernements locaux pour le développement durable. L’objectif de cette rencontre est d’élaborer des stratégies et des plans d’actions nationaux sur la diversité biologique, et de préfigurer un réseau des villes de la Méditerranée pour la biodiversité.

Lors de la Conférence des Nations Unies sur la diversité biologique à Nagoya, en octobre 2010, il avait en effet été demandé aux pays signataires de la Convention, de réviser leur stratégie nationale pour la biodiversité, pour la période 2011-2020. Il leur avait également été suggéré qu’ils établissent entre eux une collaboration étroite. Des ateliers régionaux ont donc eu lieu. Les pays, présents ce mois-ci à Montpellier, se sont ainsi déjà réunis à Beyrouth (pour les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique de l’est) et à Vilm pour les Européens.

À Montpellier, les 17, 18 et 19 janvier, les représentants des gouvernements nationaux et ceux des villes et régions continueront à travailler ensemble pour atteindre ces objectifs. Des communications sont également prévues, notamment de la part des membres de la communauté scientifique de Montpellier. La Ville signera aussi officiellement à cette occasion, l’engagement de Durban des gouvernements locaux pour la biodiversité, déjà ratifié par 21 villes à travers le monde. Cet acte engage toute ville signataire à protéger la biodiversité dans ses plans de développement urbain.


* avec le soutien du ministère de l’écologie et de l’Union internationale de la conservation de la nature.

Photo : La 1re réunion internationale du plan d’action pour les villes et la biodiversité a été organisée à Montpellier, en janvier 2011.


ENCADRE
Les pays et les villes présents

• L’Albanie, l’Algérie, la Bosnie, la Croatie, Chypre, l’Egypte, la France, la Grèce, Israël, l’Italie, le Liban, Malte, Monaco, le Monténégro, le Maroc, le Portugal, San Marin, la Slovénie, l’Espagne, la Tunisie, la Turquie, Gibraltar (UK).


• Tirana, Tlemcen, Sarajevo, Zagreb, Nicosie, Alexandrie, Athènes, Tibériade, Salerne, Beyrouth, Lavalette, Monaco, Podgorica, Fès, Lisbonne, Lubiana, Sfax, Istanbul

BREVES
Capitale européenne de la biodiversité

Le 24 novembre dernier, à Bruxelles, le maire, Hélène Mandroux, a reçu le prix de Capitale européenne de la biodiversité des mains de Janez Potocnik, commissaire européen pour l’environnement. Cette remise honorifique s’est déroulée dans le cadre d’une réunion des communes européennes élues capitales de la biodiversité. Montpellier y participait aux côtés des villes de Hanovre (Allemagne), Puebla de Sanabria (Espagne), Kremnica (Slovaquie) et Szentes (Hongrie). La Ville avait été élue le 20 octobre précédent, Capitale française de la biodiversité 2011, à la suite de sa participation au concours organisé par Natureparif, sur le thème Biodiversité et planification urbaine. Ce concours, soutenu par la Commission européenne à travers le programme Life+, récompense les collectivités locales qui s’engagent dans la préservation de la biodiversité.
Photo : Hélène Mandroux, accompagnée de Jacques Touchon, adjoint délégué à la biodiversité, lors de la remise du prix à Bruxelles.
Lauréate du 1er trophée national des espaces verts

Le 6 décembre dernier, la Ville a reçu le 1er trophée national des espaces verts. Ce trophée lancé par l’association nationale des Eco-maires, en partenariat avec le ministère de l’écologie et du développement durable, vise à récompenser les meilleures initiatives innovantes entreprises pour le développement et la gestion de ces espaces, dans une démarche de développement durable et de respect de la biodiversité.



.….........................................................................................................................
P6
Nouvelles de la ville

Actualités
Article 1

Âge d’or. Les adhérents des clubs sont invités par la Ville aux repas du nouvel an. Ils auront lieu du 9 au 13 janvier au Zénith.
Un show pour la nouvelle année

Comme chaque année début janvier, les adhérents des clubs de l’Âge d’or sont invités par la Ville au traditionnel repas du nouvel an, qui se déroule au Zénith du 9 au 13 janvier.


Au Zénith

La Compagnie Évolution, déjà présente lors des précédentes éditions, revient cette année avec un nouveau spectacle intitulé Légendes. Vingt-cinq artistes entonnent sur scène des chansons, lors de ce show qui ponctue le repas raffiné servi à table par un traiteur. Les plats s’enchaînent au rythme des chansons et des changements de costume des artistes. Les chanteurs et danseurs sont accompagnés par l’orchestre XL, une formation de vingt musiciens et chanteurs.

Côté pratique, les invités doivent se présenter à l’entrée avec leur carte de l’Âge d’or et leur invitation. Elles leur seront demandées pour accéder au Zénith. Et pour les personnes qui désirent se rendre au Zénith en transport en commun, le Centre communal d’action sociale (CCAS) offre le transport. Il suffit de se rendre à la station Gare Saint-Roch de la ligne 1 du tramway le jour même (entre 11h et 12h). Sur présentation de l’invitation au repas, un ticket gratuit aller/retour leur sera délivré par les agents de la TaM. Il permettra d’effectuer le trajet jusqu’à Odysseum, puis en bus (ligne 9) jusqu’à Grammont.
Et à la maison aussi

Pour tous ceux qui ne peuvent pas se déplacer, le CCAS de la Ville de Montpellier distribue 523 colis dans les clubs aux adhérents qui se sont préalablement inscrits. Et 393 colis ont également été portés à domicile aux personnes bénéficiant de l’aide ménagère ou de soins à domicile, via le CCAS. Afin que même à la maison, la fête soit au rendez-vous.

Infos : Direction de l’Âge d’or - 04 99 52 77 99des acteurs majeurs.


Infos : 0 800 00 37 11
EXERGUE ÉLU
Christiane Fourteau

adjointe au maire déléguée à l’Âge d’Or



« C’est toujours avec beaucoup de plaisir que nous accueillons chaque année les seniors de la ville lors de ces moments d’échanges et de convivialité. Pour certains d’entre eux, c’est une des seules occasions de partager un repas de fête de fin d’année. »
Photo : Ces repas sont toujours un grand moment de fête.


Article 2

Évasion. l’Âge d’or organise des sorties en bus pour découvrir les trésors cachés de nos régions.
Si on partait !

Envie de bouger, mais pas envie de le faire seul ou de prendre la voiture. La direction Âge d’or du Centre communal d’action sociale de la Ville a tout prévu. Elle organise plusieurs fois par mois des sorties en bus. Il y en a au moins une par semaine. Leur départ se fait depuis l’arrêt de la navette pour l’aéroport (Antigone), à proximité des lignes 1 et 2 de tram. C’est là que le bus attend la cinquantaine de personnes inscrites.

Les sorties à la journée coûtent en moyenne une quarantaine d’euros et comprennent le déjeuner dans un restaurant et celle à la demi-journée une quinzaine d’euros. Seule condition pour y participer, avoir la carte de l’Âge d’or. Prochaines sorties :

• Après-midi à Saint-Thibéry, le mardi 17 janvier (15 e),

• Journée à Carpentras, le jeudi 19 janvier (42 e),

• Capestang et Puisserguier, le jeudi 26 janvier (42 e).

• Demi-journée au Château de la Mogère, le mardi 31 janvier (15 e),

• La chandeleur au pays de Trénet, le jeudi 2 février (46 e).

Infos : inscriptions auprès du CCAS - 125 place Thermidor (tramway L1 : Port-Marianne).

04 99 52 77 99


Photo : En novembre, avait lieu une visite à Grignan, dans la Drôme provençale.

.….........................................................................................................................


p7
Nouvelles de la ville

Actualités
Article 1

Solidarité. La Ville s’appuie sur le réseau associatif pour mettre en place des actions. Rien ne serait possible sans le travail altruiste des bénévoles.
Profondément humains

Les associations ont bon cœur, leurs bénévoles aussi. Il n’est qu’à voir avec quelle générosité ils font don de leur temps sans compter et en toute occasion. En décembre, lors de l’opération J’offre un jouet, organisée par la Ville depuis 3 ans, ils ont été plus d’une trentaine, de huit* associations différentes à se relayer sur les stands, installés en différents lieux et commerces, pour suggérer aux passants d’offrir un cadeau à un enfant anonyme. Ces jouets neufs collectés ont été offerts à quelques jours de Noël à des petits, dont les familles vivent avec peu de moyens.

Ce geste d’amitié, qui n’attend rien en retour, est particulièrement cher à Jacqueline, bénévole, et présidente depuis deux ans, de l’association Solidarité Dom Tom. Aujourd’hui, elle a pris un jour de congé pour pouvoir participer à l’opération. Installée devant les caisses d’un grand magasin, elle va au devant des clients pour les sensibiliser. « Il y a une situation d’injustice telle pour certaines familles, confie-t-elle dans un soupir, que si l’on peut leur apporter un peu de bonheur, mettre un peu de joie et de chaleur dans les cœurs, on ne doit pas hésiter…

La lutte contre l’exclusion est le credo de son association sise à la Mosson. Elle est basée sur l’entraide. Et puis sur le bénévolat. Ce qu’elle constate d’ailleurs, c’est que ceux qui un jour ont bénéficié d’un geste de solidarité, finissent toujours par vouloir le rendre au centuple, en s’engageant eux aussi comme bénévoles. Une histoire de chaîne d’amitié et de solidarité en quelque sorte.

Dans un autre supermarché, Sophie est là pour en témoigner. Elle aussi a vécu des heures difficiles. Si elle s’en est sortie, c’est un peu grâce à l’association Jeunesse sans frontière. C’est la deuxième année qu’elle participe à l’opération J’offre un jouet. « J’ai vraiment l’impression de faire avancer les choses, d’apporter ma pierre à l’édifice ». Restée seule à élever ses deux enfants, il y a quelques années, la vie n’a pas été tendre avec elle. « J’ai connu des difficultés, mais maintenant cela va mieux pour moi, alors j’ai envie à mon tour d’aider ceux qui sont en grande difficulté, et Dieu sait s’il y en a… » Alors elle continue inlassablement à aller au devant des gens. « Ils sont sensibles et vraiment généreux dès qu’il s’agit d’enfants », explique-t-elle, avec un grand sourire.

Comme pour Jacqueline et Sophie, l’engagement dans le bénévolat de Jacques, Fanny, Yvette, Daniel, Murielle, et de tant d’autres, est altruiste. Outre la reconnaissance et l’épanouissement personnel, ils y trouvent aussi le sentiment d’accomplir quelque chose, la possibilité de faire évoluer la société. Pour Houari, président de Jeunesse sans frontière, le bénévolat est nécessairement engagé. Lui, est de tous les combats « Je me bats sur tous les fronts pour faire reculer l’injustice, mais c’est du boulot, avoue-t-il, cela exige beaucoup d’énergie ». Il n’en garde pas moins la niaque. « Le travail des associations, c’est d’utilité publique », martèle-t-il. C’est effectivement autant de gestes et d’actions indispensables, pour apporter liens et cohésion sociale.


* Secours populaire, Nouvel air, Restos du cœur, Solidarité Dom Tom, Saint Vincent de Paul, SOS amitié, La porte ouverte, Jeunesse sans frontière.

Photo gauche : Jacqueline de Solidarité Dom Tom.

Photo droite : Houari et Sophie, de Jeunesse sans frontière.

BREVE
12 000 foyers recensés

Le recensement de la population se déroule du 19 janvier au 24 février.

Depuis 2004, 8 % seulement des logements montpelliérains sont concernés par le recensement chaque année. L’Insee a tiré au sort les adresses des quelque 12 000 foyers qui seront recensés en 2012. Les personnes y demeurant recevront une lettre explicative du maire dans la première quinzaine de janvier. 53 agents recenseurs ont été habilités à procéder au recueil des données. Chacun d’eux est détenteur d’une carte officielle sur laquelle figurent : un bandeau tricolore, la photographie de l’agent, le tampon de la mairie et la signature du maire. Ils déposeront, puis reviendront chercher les questionnaires à remplir. L’un concerne les caractéristiques du logement, l’autre est individuel. Il est fourni en autant d’exemplaires qu’il y a d’occupants dans le logement. Les données recueillies lors du recensement sont confidentielles. Elles sont protégées par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) et l’Insee. Répondre aux questions de l’agent recenseur est un devoir civique et une obligation légale. À noter : les données récoltées par ce recensement seront publiées le 1er janvier 2013.

Infos : 04 67 34 87 81

ENCADRE



Yüklə 0,54 Mb.

Dostları ilə paylaş:
  1   2   3   4   5   6   7   8   9




Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©genderi.org 2023
rəhbərliyinə müraciət

    Ana səhifə